(TOME II Épisode 3 Nadrae Le Torkvar l’an 1260 Andrelune

Les lunes passèrent relativement vite a son campement qu’un matin durant une aube orangée au soleil déjà bien cuisant, Otargr se réveilla lentement mais surement l’arme à la main, il la posère sur le sol lorsque son regard fit attirer par la poterie acheter au marcher de Jasmine. Il le prit dans sa main et le scruta de chaque endroits avec un regard obnubilé, sa main caressait la poterie de terre cuite avec une pensée en tête, Jasmine, cette cité lui avait offert un accueil chaleureux et non menaçant, c’est ce qui changeait sa vision des autres peuple Nyoka aussi, la cité voisine avait été bon avec lui. Les cités de caste ne sont peut-être pas toutes comme on le pense, certaines peuvent parfois avoir un peu de respect pour les bonnes gens de passage, et ça, il le savait bien désormais.

C’est alors qu’il se leva de sa couche en fourrure tout en déposant le bol près de ses autres affaires qu’il voyait comme des reliques, des trésors comme on les appellerait, c’était des babioles sans importance pour les autres mais pour lui de précieux objets, chacun racontaient une histoire et c’était une façon pour lui de ne pas oublier le passé, un peu  comme cette pointe de flèche ancienne datant d’un demi-siècle. Il l’avait trouvé sur le sol pendant une réunion entre guerriers lors d’un rassemblement dans le camp des Blades et un autre peuple sur l’accord d’un cesser le feu.

Otargr sortit de sa tente de fortune pour observer le désert calme, l’horizon à perte de vue était belle et brûlante, on pouvait même entendre le craquement des oasis asséchés, sentir la fournaise dans nos narines lorsque nous prirent une simple inspiration, Cela la changeait de sa région natal le Torvaldsland, en effet, il était très loin de tout ce qu’il connaissait, c’est d’un pas décider qu’il alla marcher dans les ruines antique au stigmate d’un passé plus vieux que lui, de grande statue étaient érigée et une fortification représentant une arène avait survécu à l’emprise de la nature, c’était pour lui la première fois qu’il voyait de tel chose et étrangement, c’est sans doute pour ça qu’il avait choisi de vivre ici, pour être parmi les ancienne choses qui ornent encore le monde vaste que nous connaissons.

Après s’être recueillit suffisamment le voilà qu’il s’empressa de plier bagages, laissant derrière lui ce campement parmi les ruines, il prit la direction de la frontière pour retourner a Jasmine ou il espérait être accepté en tant que Rarius. C’est sans doute la plus grosse décision qu’il choisissait aujourd’hui comme celui de se débarrasser de sa tenue habituelle contre une armure de caste rouge, bien entendu cette décision n’était pas décider au hasard non, Otargr avait découvert un espoir de vivre parmi une cité qui non seulement regorgeait de bonne volonté, mais aussi le fait d’avoir retrouvé un équilibre ancestrale.

 

Snapshot_001_001

Commentaires:

Laisser un commentaire

«
»